Marine

Marine

En 1831, la Belgique se dote d’une force navale afin de protéger le littoral et l’Escaut mais aussi de soutenir ses aspirations coloniales. En 1862, faute d’intérêt et de financement, la Marine royale est cependant dissoute. Une nouvelle tentative a lieu après la Première Guerre mondiale, mais il faudra attendre 1946 pour assister à la création définitive d’une marine structurée.

Salle Marine

La Marine de nos jours

Aujourd’hui, la vocation de l’armée n’est plus seulement de défendre le territoire national. De plus en plus, elle est appelée à jouer un rôle de garant des intérêts de l’Alliance atlantique, dont la Belgique est un membre actif. À ce titre, la Marine belge a participé à certaines opérations de l’OTAN, notamment en ex-Yougoslavie, en Irak et en Somalie. Ses missions consistaient à neutraliser des torpilles, patrouiller dans les eaux internationales et effectuer des déminages.

La Marine est active dans d’autres domaines également : recherches scientifiques à bord du RV Belgica, opérations de sauvetage en mer, protection des zones de pêche côtières, lutte contre les mines.

Salle Marine

La Salle Marine 

La Salle Marine du Musée royal de l'Armée met en valeur diverses pièces de collection issues des réserves du Musée, des documents, photographies, films, maquettes et uniformes, ainsi qu’un Poisson Autopropulsé (PAP), qui servait à bord des chasseurs de mines belges. Cet ensemble cohérent permet au visiteur d’appréhender l’histoire et l’évolution de la Marine belge depuis sa création en 1831 et de comprendre son rôle important en Belgique et Europe. 

En mars 2016, le musée a ouvert un nouvel espace consacré aux opérations militaires en Antarctique.